Atlantiq | Supply Chain management

La Supply Chain Management : un incontournable des entreprises performantes

La Supply Chain Management (SCM), ou Gestion de la Chaîne Logistique (GCL) en français, est aujourd’hui vital pour la compétitivité des entreprises. Du fournisseur jusqu’au client, le SCM impacte la chaîne d’approvisionnement et la chaîne de livraison. Au-delà du flux proprement dit des produits physiques, le SCM intègre le traitement de toutes les données et prestations associées (modalités de livraison, facturation…). Bien géré, il permet d’optimiser les stocks et d’accroître les volumes de transaction pour une meilleure productivité.

Un bon logiciel SCM est déterminant en termes de performance et d’avantages concurrentiels. Un logiciel performant met en œuvre un éventail de fonctions incontournables :

gestion besoin client-01– La Gestion des besoins client

L’outil doit permettre, en toutes circonstances, de répondre aux attentes du client (information sur la disponibilité des produits en stock ou chez le fournisseur, traitement des demandes de renseignements et des commandes…). Des données fiables doivent circuler en temps réel entre les services des approvisionnements et les point de ventes. Un ordre passé via un logiciel communicant SCM bénéficie d’un traitement automatisé qui prend immédiatement en compte les éventuelles modifications de commandes et autres changements. Côté fournisseur, le système intègre le suivi des modalités d’expédition.

gestion de stocks– La Gestion des stock

Ce maillon de la chaîne logistique est primordial, car c’est lui qui permet aux entreprises d’instaurer et de maintenir un équilibre économique entre l’offre et la demande. Un système SCM bien paramétré, basé sur des prévisions statistiques précises, génère une visibilité en temps réel des niveaux de stock à l’aide d’une gestion optimale des entrants et des sortants, et l’anticipation des éventuels problèmes d’inventaire.

 

management et gestion des entrepots– Le Management des entrepôts

Cette fonction vise la planification au quotidien des opérations de stockage, avec pour critère premier la gestion optimisée des ressources humaines et matériel. Sont pris en compte pour cette optimisation : le tri des unités de stock, la gestion des emplacements de stockage et l’évaluation permanente des indices de productivité du personnel. L’objectif ultime d’un bon management des entrepôts consiste à faciliter et à fluidifier les mouvements des produits ou matériaux en amont et en aval du stockage proprement dit.

 

retour client– Gestion des retours client

La prise en charge des retours par un logiciel SCM accentue la réactivité et l’efficacité du processus. Elle améliore ainsi l’expérience client dans un contexte initial de mécontentement potentiel. L’enregistrement d’une réclamation entraîne automatiquement le contrôle des stocks concernés, synonyme de gain de temps et d’argent.

 

Le rôle majeur du Data

En matière de Supply Chain Management l’exploitation croissante du Data est un facteur essentiel qui infléchit radicalement l’efficacité des processus. Entre autres données précieuses, les délais de livraison des différents fournisseurs et leurs évolutions sont aujourd’hui accessibles en temps réel et permettent d’anticiper et de moduler des niveaux de stock minimum en toute connaissance de cause.

Plus de cinquante sources de données numériques sont exploitables en termes de gestion d’une chaîne logistique, qui vont de la prise en compte des tarifs de la concurrence à celle des commentaires sur les réseaux sociaux.

Selon une étude récente, plus de 40 % des entreprises qui recueillent et analysent les masses de données disponibles en tirent des avantages décisifs pour l’organisation et l’efficacité de leur management logistique.

Une sélection pertinente de ces données, puis leur traitement par un logiciel SCM, sont sans conteste un gage de meilleur positionnement sur les marchés concurrentiels.

L’Internet des Objets au service du Supply Chain Management

objets connectesL’IoT (Internet of Things), ou IdO (Internet des Objets) en français, offre un nouveau champ de collecte de données pour améliorer une chaîne de gestion logistique. En effet, cette technologie propre aux objets connectés peut s’étendre à tout type de produits par l’insertion de capteurs IoT qui délivrent leurs informations à tous les stades, depuis le conditionnement jusqu’à la livraison chez le client.

Prises en charge en temps réel par un logiciel SCM, les données IoT permettent un suivi optimal des produits ainsi qu’une automatisation de la gestion des stocks. Elles offrent en outre des opportunités de contrôle qualité inédites, par exemple un relevé constant des températures auxquelles sont soumis les produits.

Déjà mise en œuvre par de nombreuses entreprises de pointe, la technologie IoT s’avère déterminante pour l’évolution à court et moyen terme du Supply Chain Management. Elle est notamment utilisée, entre autres pour le suivi systématique de produits sensibles comme certains médicaments, via des étiquettes spécifiques intégrées aux emballages.

Le changement comme moteur de croissance

Pour de nombreuses entreprises, les résultats sont liés de manière significative à une gestion performante de la chaîne logistique des approvisionnements et livraisons. Certaines ont tendance à résister aux perspectives de changement dans ce domaine, et à se reposer sur un système de relations avec leurs différents partenaires (fabricants, fournisseurs, détaillants, clients…) qui a fait ses preuves et qui fonctionne très bien selon leurs critères. Ces nouvelles perspectives en matière de logistique ne doivent pourtant pas être mises de côté, sous peine de se voir distancé par des concurrents qui, eux, s’en seront emparés sans hésiter. L’utilisation d’un logiciel SCM performant, adapté aux besoins spécifiques d’une structure, ainsi qu’une collecte et une exploitation optimisée des données disponibles, ne sont pas seulement des moyens d’améliorer les performances du Supply Chain Management déjà existant et donc d’accroître la productivité et la rentabilité de l’entreprise : elles sont aujourd’hui l’une des conditions sine qua non de la compétitivité et du dynamisme économique.

 

Derniers articles