atlantiq - cash flow-flux tresorerie

Comment maîtriser les flux de trésorerie de votre entreprise

Votre dur labeur, vos excellentes idées, votre solide clientèle ainsi que vos produits ou vos services, seront vains sans une gestion efficace de votre “cash flow”, le flux de trésorerie en Français. Il s’agit d’un des enjeux les plus importants pour de nombreux entrepreneurs.

La gestion des flux de trésorerie n’entend pas résoudre les lacunes de votre activité : il s’agit en réalité d’un instrument essentiel de votre boîte à outils. Voici selon nous, les cinq étapes clés vous permettant de maîtriser les flux de trésorerie et de faire prospérer votre entreprise.

Planifiez les flux de trésorerie

Les prévisions annuelles de vos flux de trésoreries vous permettront d’identifier les périodes de pics et de creux ; elles vous donneront également le temps d’établir un plan vous permettant de prélever une partie des recettes générées pendant les périodes de pics pour couvrir les dépenses encourues pendant les creux.

Les prévisions vous permettent également d’être suffisamment flexible pour jouer avec les différents scénarios et options, ce qui pourrait constituer un outil décisionnel précieux qui vous indiquera par exemple qu’il ne s’agit pas du bon moment pour investir dans les technologies ou un container de produits venant de l’étranger.

Suivez les comptes clients, les dépenses et les stocks

Vos prévisions de flux de trésorerie constituent des données de référence qui vous permettront de comparer vos performances avérées à vos performances planifiées. De telles vérifications peuvent être réalisées sur une base mensuelle ou hebdomadaire. Il pourrait s’avérer judicieux de comparer vos données actuelles afin de mettre à jour vos prévisions une fois par trimestre.

Parmi les paramètres que vous devrez contrôler, nous pouvons citer les délais de paiement de vos clients (votre durée moyenne de recouvrement), les délais de paiement de vos factures, votre encaisse, le nombre de jours qui vous sont nécessaires pour vendre votre stock et votre rotation des stocks.

Financez lorsque c’est opportun

Traitez votre flux de trésorerie comme un roi, notamment lorsque c’est le moment d’acheter un nouveau véhicule, de reconstruire votre site internet ou d’élargir votre gamme de produits.

N’utilisez donc pas votre trésorerie pour financier de tels projets. Les emprunteurs sont bien plus disposés à financer quelque chose de tangible qu’à vous recevoir lorsque vous avez besoin d’aide après avoir dépensé toutes vos liquidités et vous êtes trouvés à cours de trésorerie.

Vous craignez d’exagérer avec les crédits ? Assurez-vous de faire correspondre la durée de l’emprunt avec la durée de vie de l’actif ainsi acquis. Si vous estimez que votre nouveau camion durera cinq ans, ne prenez pas un crédit assorti d’une période de remboursement de sept ans.

Faites-vous payer plus rapidement

Un des paramètres qui sera soumis à votre analyse (votre délai moyen de recouvrement) vous indiquera s’il existe une marge de manœuvre vous permettant d’aider vos clients à vous payer plus vite.

Analysez vos propres processus et assurez-vous d’établir des factures aussi vite que possible – tout en ayant recours aux technologies ! N’envoyez pas vos factures par la poste lorsque les e-mails permettent une livraison instantanée ! Et permettez à vos clients de payer en ligne, soit via un portail Internet sécurisé ou via des options de paiement mobile que vos employés travaillant sur le terrain pourront dégainer lorsqu’ils se trouvent dans les locaux du client.

Pensez à accorder des réductions contre des paiements plus rapides et à facturer des pénalités de retard aux clients qui prennent leur temps.

Contrôlez les sorties de trésorerie

Dans tous les cas, payez vos factures à temps – cependant, il n’est pas nécessaire de les payer avant leur terme. Si vous recevez des factures assorties d’un délai de paiement de 30 jours, payez le 29e ou le 30e jour, mais en aucun cas le second jour. Conservez votre encaisse pour subvenir à vos besoins durant ces jours supplémentaires.

Pensez également à utiliser des cartes de crédits. Payez la facture par carte de crédit à sa date d’échéance puis payez le solde de la carte 30 jours après, avant la facturation d’intérêt. Et, bien sûr, gardez un œil sur vos dépenses et trouvez une façon de les réduire. Une gestion défaillante de la trésorerie constitue une des principales causes de la faillite de nombreuses petites entreprises. Ne tombez pas dans le piège. Sans être miraculeuse, la résolution de ce problème est essentielle.

Derniers articles